Accueil

Le lion du Bubasteion à Saqqara (Égypte). Une momie remarquable parmi des momies de chats

Cécile CALLOU, Roger LICHTENBERG, Philippe HENNET, Anaïck SAMZUN & Alain ZIVIE

fr Anthropozoologica 46 (2) - Pages 63-84

Publié le 30 décembre 2011

Si une première publication avait révélé la découverte d’un squelette de lion à Saqqara (Callou et al. 2004), il n’avait pas été possible de publier l’intégralité des informations. Cet article a pour objectif de combler cette lacune et de re-discuter les conclusions à la lumière de nouveaux éléments. Le squelette mis au jour au deuxième niveau de la tombe de Maïa, la princesse Méritaton, sœur de Toutankhamon (Zivie 2009), appartient à un mâle adulte âgé d’au moins 9 ans. Plusieurs indices supportent l’idée d’un animal certainement momifié à l’origine. En l’absence de datation radiométrique, la position stratigraphique permet de rapporter le dépôt de cette grande momie (env. 1,50 m) aux périodes ptolémaïque et romaine. L’animal a vécu de longues années en captivité, dans des conditions peu favorables au moins du point de vue alimentaire. Il n’existe en effet aucune dent intacte visible sur les mâchoires, toutes sont facturées et sont associées à des remaniements dentaires et osseux évocateurs de processus inflammatoires chroniques anciens. Des fractures sur les côtes droites et certaines vertèbres thoraciques révèlent en outre que l’animal a été victime d’au moins une chute. Ce squelette de lion, animal dont l’origine géographique reste inconnue, est le premier à avoir été découvert complet en Égypte.

Mots-clés :

Égypte, lion, Panthera leo, Antiquité, momie, pathologie dentaire.

Télécharger l'article complet au format PDF