Accueil

Les parures des sépultures préhistoriques de l'abri-sous-roche d'enoque (Parc National Serra das Confusões, Piauí, Brésil)

Martine FAURE, Claude GUÉRIN & Maria de Fatimá da LUZ

fr Anthropozoologica 46 (1) - Pages 27-46

Publié le 30 juin 2011

La Toca d’Enoque de la Serra das Confusões (SE du Piauí) a livré un ensemble sépulcral remarquablement bien conservé daté entre 7570 et 6660 ans BP, comprenant dix-sept individus pour la plupart de jeunes enfants dont les corps ont été inhumés sur un grand bloc gravé. Les restes humains sont associés à un matériel funéraire abondant et varié notamment de très nombreux éléments de parure en matière dure animale : des colliers en dents perforées de félins (Panthera onca, Felis concolor, Felis pardalis) et de petits Canidés (près de 600 canines de Cerdocyon thous) ; 145 pendeloques réalisées dans des métatarsiens de petits Cervidés (Mazama gouazoubira), et quelques autres en radius de gros oiseaux, en plaque de tortue et en coquillages ; mais aussi des incrustations de plaques de tatous sur un support argileux ainsi que des colliers en perles végétales ; de gros gastéropodes Megalobulimus ; des restes animaux non travaillés (fragments antérieurs de mandibules de pécaris Dicotyles tajacu, mandibules de Coendu prehensilis, bois et métapodes adultes et juvéniles de Mazama) et de gros blocs d’ocre. L’abondance et la variété du matériel funéraire, associées à la réutilisation d’un même emplacement pour des inhumations multiples, en font un site exceptionnel probablement au cœur de la vie sociale et spirituelle de cette population de chasseurs-collecteurs vivant dans le Nordeste brésilien, il y a plus de 6600 ans.

Mots-clés :

Préhistoire, Holocène ancien, Nordeste du Brésil, mobilier funéraire, sépultures, parures, pendeloques, dents perforées, Cerdocyon thous, industrie osseuse, Mazama.

Télécharger l'article complet au format PDF