Accueil

« Mon sel dans ton ventre » Accord, agrégation et identité par la consommation de nourriture carnée dans le Sud-Est marocain

Marie-Luce GELARD

fr Anthropozoologica 45 (1) - Pages 67-76

Publié le 25 juin 2010

Dans le Sud-Est marocain (région saharienne de Merzouga, Tafilalt), les consommations collectives de viande matérialisent l’identité des groupes, ici de la communauté villageoise, qui s’actualise périodiquement. Ainsi, l’expression : « Mon sel dans ton ventre » sert de fil conducteur à l’examen de quelques-uns des repas carnés, lesquels se déroulent dans un cadre événementiel aléatoire : de la consommation exceptionnelle d’un animal blessé (dromadaire), aux manifestations de l’accord entre individus et entre groupes (travail collectif et inauguration), en passant par des repas où la transgression des règles habituelles de l’hospitalité (achat se substituant au don et consommation d’une viande considérée comme illicite du fait de sa provenance : vol) conduit à la création d’interdits matrimoniaux spécifiques entre groupes (fractions) .

Mots-clés :

Sacrifice sanglant, viande, identité, Aït Khebbach, Amazighs.

Télécharger l'article complet au format PDF