Accueil

Hallan Çemi Tepesi: High-ranked Game Exploitation alongside Intensive Seed Processing at the Epipaleolithic-Neolithic Transition in Southeastern Turkey

Britt M. STARKOVICH & Mary C. STINER

en Anthropozoologica 44 (1) - Pages 41-61

Publié le 06 juillet 2009

Hallan Çemi Tepesi : mise en évidence d'une forte exploitation du gibier associée à une exploitation intensive des plantes à graines au cours de la transition Epipaléolithique/Néolithique dans le sud-est de la Turquie

Les données fauniques du site d'Hallan Çemi Tepesi, dans le sud-est de la Turquie, révèlent à la fois d'importantes similitudes et d’importantes différences dans les stratégies de subsistance par rapport à ce qui est observé au Levant au cours de la transition entre l'Épipaléolithique et le Néolithique. La possibilité d’une large expansion de l’alimentation à Hallan Çemi Tepesi est étudiée sous l’angle de la diversité taxonomique et de la composition de la biomasse, de l’analyse anatomique des fragments de squelettes, des profils d’âge et des processus de transformation des carcasses. Les habitants de Hallan Çemi Tepesi ont chassé une grande variété d'animaux, incluant des moutons et des chèvres sauvages, des cochons, le Cerf élaphe et des tortues. Les petites espèces à déplacement rapide tels que les lièvres et les oiseaux sont comparativement peu représentées. Les petites espèces chassées à Hallan Çemi Tepesi sont comparables à celles observées dans certains sites du Natoufiens final, mais c’est l'exploitation des jeunes ongulés qui a dominé à Hallan Cemi. Le site présente des indices apparemment contradictoires d'une alimentation carnée composée d’une exploitation extrêmement développée des ressources animales et d’une exploitation intensive des plantes à graines. Un autre aspect qui confirme également l’exploitation intense des ressources animales est le prélèvement préférentiel des parties à fort apport en viande, en particulier la partie supérieure des membres avant. Parmi les hypothèses susceptibles d'expliquer ce contraste entre l'exploitation alimentaire de la viande et des plantes, il faut considérer la possibilité d'un élargissement du régime alimentaire en réponse à une forte concentration démographique (particulièrement en ce qui concerne l’exploitation des végétaux) et des comportements qui valorisèrent largement le gibier mais pas les autres éléments de la chaîne alimentaire.

Mots-clés :

Hallan Çemi Tepesi, Epipaléolithique, régime alimentaire, sud-est de l'Anatolie, intensification, exploitation des petites espèces sauvages, archéozoologie.

Télécharger l'article complet au format PDF