Accueil

Representation of movement in the Upper Palaeolithic: An ethological approach to the interpretation of parietal art

Marc AZÉMA

en Anthropozoologica 43 (1) - Pages 117-154

Publié le 27 juin 2008

La représentation du mouvement au Paléolithique supérieur. Apport du comparatisme éthologique à l'interprétation de l'art pariétal

Les plus anciennes figures connues produites par l'homme sont essentiellement des reproductions d'animaux. Dans le cadre de cette recherche (thèse) limitée à la France et à l'art pariétal, il nous a paru opportun d'analyser et d'interpréter, par le biais de l'éthologie, les figures animées car elles peuvent nous éclairer en partie sur les motivations des artistes chasseurs du Paléolithique supérieur. L'approche éthologique fournit en effet des outils essentiels pour aborder l'étude et la compréhension de l'art pariétal. La représentation du mouvement participe à la signification de cet art originel. Les thèmes comportementaux reconnus et leurs combinaisons au sein des assemblages constituaient sans doute les termes d'une grammaire balbutiante annonciatrice des premiers pictogrammes. La chasse et la fertilité du gibier y tenaient probablement une place de choix.

Mots-clés :

Préhistoire, Paléolithique supérieur, art des cavernes, art pariétal, mouvement, animation, éthologie, comparatisme, interprétation, naturalisme, chasse, reproduction.

Télécharger l'article complet au format PDF