Accueil

Le bestiaire de Lautréamont : classement commenté des animaux

Jean-Pierre LASSALLE

fr Anthropozoologica 42 (1) - Pages 7-18

Publié le 29 juin 2007

Isidore Ducasse, né à Montevideo en 1846, mort à Paris en 1870, est bien connu par le poème épique en prose, Les Chants de Maldoror (Paris, 1869) publié sous le pseudonyme du comte de Lautréamont, et par deux pamphlets en prose, Poésies I et Poésies II (Paris, 1870). Le Bestiaire de Lautréamont est riche d’environ cent quatre-vingts animaux, des grands mammifères – avec une présence toute particulière de l’éléphant et du rhinocéros – dont aussi les mammifères marins – baleine et cachalot, notamment – jusqu’aux animalcules comme le rotifère. Parmi les poissons, la figure la plus marquante est le requin, et chez les insectes, le pou et l’araignée qui sont évoqués avec une amplification épique. C’est un bestiaire de prédateurs d’animaux féroces et maléfiques, à l’image du héros Maldoror. Peu de couleur locale, mais un usage moral et symbolique des animaux évoqués.

Mots-clés :

Horreur, horrible, férocité, féroce, prédateurs, araignée, pou, poulpe, requin, rhinocéros.