Accueil

Retenir et cultiver le sol sur la longue durée : les terrasses de culture et la place du bétail dans la montagne méditerranéenne

Romana HARFOUCHE

fr Anthropozoologica 40 (1) - Pages 45-80

Publié le 02 septembre 2005

Des recherches récentes, conduites selon une démarche pluridisciplinaire et nécessairement diachronique, sur la longue durée du Néolithique à l'actuel, dans trois fenêtres du domaine méditerranéen (Enveitg, Pyrénées-Orientales, France ; Délos, Cyclades, Grèce ; El mogheïri, mont-Liban, Liban) ont envisagé l'association de l'élevage, de l'exploitation forestière et de l'agriculture. Dans l'un de ces espaces, l'agriculture tient une place dont l'importance et les conséquences sur la gestion de la montagne restent à définir (montagne d'Enveitg). Dans un autre cas, elle est la raison majeure de l'aménagement des reliefs (île de Délos). Ailleurs, elle partage l'espace et le temps avec les pratiques sylvicoles et pastorales (montagne libanaise). L'analyse pluridisciplinaire envisage l'occupation humaine de la montagne au travers des sols et des aménagements agricoles du paysage, en s'attachant à cerner la place du troupeau et sa lisibilité archéologique dans des espaces construits pour les cultures.
Mots-clés :
Méditerranée, montagne, agriculture, terrasses, bétail, archéologie, pédologie.
Télécharger l'article complet au format PDF