Accueil

Mobilité altitudinale des pasteurs néolithiques dans la vallée du Rift (Kenya) : premiers indices de l'analyse du δ13C de l'émail dentaire du cheptel domestique

Marie BALASSE & Stanley H. AMBROSE

fr Anthropozoologica 40 (1) - Pages 147-166

Publié le 02 septembre 2005

Les sites néolithiques de la vallée du Rift au Kenya couvrent un large gradient altitudinal depuis le fond des bassins lacustres jusqu'au sommet de l'escarpement du Mau et du mont Eburu. L'occupation d'abri-sous-roche localisés dans des environnements variés depuis la savane jusque la forêt pose la question de l'exploitation du paysage par les Néolithiques. Par analogie avec les sociétés pastorales traditionnelles modernes d'Afrique de l'Est, l'éventualité a été évoquée d'une mobilité saisonnière entre zones de hautes et basses pâtures. La mobilité altitudinale des troupeaux est abordée par l'analyse isotopique des restes dentaires. Le changement des conditions climatiques avec l'altitude s'accompagne d'un changement dans la proportion relative des plantes C3 et C4. Comme celles-ci sont caractérisées par des teneurs en 13C différentes, un changement dans la proportion de plantes C3/C4 dans l'alimentation est enregistré dans le 13C/12C de l'émail dentaire. La méthode est illustrée sur des dents d'animaux massaï actuels, puis appliquée aux sites d?Eburu Station Lava Tube Cave, Masai Gorge, Enkapune Ya Muto et Enkapune Ya Sauli. Les résultats suggèrent une fréquentation préférentielle du fond de vallée pour les bovins et des situations plus diverses pour les caprinés, qui ont fréquenté le fond de vallée ainsi que les étages d'altitude moyenne. On ne met pas en évidence de mobilité altitudinale, ni l'exploitation des prairies sommitales au Néolithique. Ces premières conclusions sont entourées de la réserve imposée par le faible nombre d'individus, le biais introduit par la sélectivité alimentaire des bovins et des indéterminations dans l'interprétation des valeurs de δ13C.
Mots-clés :
Néolithique, vallée du Rift (Kenya), pastoralisme, mobilité altitudinale, émail dentaire, isotopes stables du carbone.
Télécharger l'article complet au format PDF