Accueil

Alimentation et idéologie : la place du sanglier et du porc à l’Âge du Bronze sur la côte levantine

Emmanuelle VILA & Anne-Sophie DALIX

fr Anthropozoologica 39 (1) - Pages 219-236

Publié le 30 juillet 2004

Au Bronze récent, comparativement aux époques antérieure et postérieure, les données archéozoologiques indiquent une régression de la consommation du porc et de son élevage sur l'ensemble de la côte levantine. Quant au sanglier, il n'est que très rarement chassé du 3e au 1er millénaire av. J.-C. Le site d'Ougarit (Bronze récent, Syrie) se singularise : le porc y est totalement absent tandis que le sanglier peut être chassé et consommé. Cet exemple est-il un cas particulier ou une constante des sociétés levantines du Bronze récent ? En s'appuyant sur les données archéozoologiques, iconographiques et textuelles, cette étude aborde le problème de la place des suidés dans l'économie alimentaire et l'idéologie d'Ougarit. Dans cette société à dominante palatiale, la chasse au sanglier pourrait être liée à des pratiques ritualisées qui trouvent une résonance mythologique dans le cycle de Ba'al. La non-consommation du porc dans l'espace de la ville pourrait au contraire relever plus d'un phénomène socio-culturel que religieux.

Mots-clés :

Levant, Bronze récent, Ougarit, porc, sanglier, archéologie.

Télécharger l'article complet au format PDF