Accueil

Le bestiaire de Lycophron : entre chien et loup

Christophe CUSSET

fr Anthropozoologica 33-34 - Pages 61-72

Publié le 01 mars 2002

Le bestiaire est un élément majeur de l'obscurité du poème de Lycophron. L'intérêt du poète pour l'animalité peut trouver une justification externe dans le nom imagé du poète, mais surtout une justification interne par l'intertexte eschyléen. Ce modèle tragique semble donner une orientation décisive dans la désignation des personnages par Lycophron dans l'Alexandra. On étudie conjointement la diversité de ses désignations et leur complexité qui tiennent à la fois à leur polysémie et à leur instabilité au cours du texte. Dans cette immense galerie zoologique, on a privilégié les références faites au loup et au chien pour essayer d'apprécier l'usage original que Lycophron fait de la symbolique animale.
Mots-clés :
Anagramme, obscurité, métaphore, polysémie, Lycophron.
Télécharger l'article complet au format PDF