Accueil

la dualité du dieu bouc : les épiphanies de Pan à la chasse et à la guerre dans la céramique apulienne (seconde moitié du IVe siècle av. J.-C.)

Claude POUZADOUX

fr Anthropozoologica 33-34 - Pages 11-22

Publié le 01 mars 2002

En partant d'une série vases de fabriqués en Grande Grèce au IVe siècle avant J.-C., nous avons cherché à comprendre la prolifération et l'évolution de l'iconographie du dieu Pan dans la céramique apulienne, en particulier dans les scènes de chasse et dans les scènes de guerre. L'animalité du dieu au pied de chèvre qui le rend particulièrement adapté aux espaces sauvages de la chasse au point qu'il est perçu comme une personnification de la nature est aussi l'expression des forces irrationnelles qui menacent l'intégrité de l'homme, du groupe et de la cité. Objet de terreur pour les humains, surtout quand on l'identifie au phénomène de la panique, il sait charmer les dieux et quitter les marges pour les rejoindre. Son entrée dans le Panthéon passe par l'action la plus bienfaisante : faire peur aux ennemis. Apprivoiser Pan est d'abord une victoire de l'homme sur lui-même, sur ses terreurs. Tel est le but du chasseur qui sacrifie au dieu bouc. S'associer Pan permet aussi de l'emporter sur l'Autre, l'ennemi, le Barbare. À lui vont les remerciements des Athéniens après Marathon.
Mots-clés :
Céramique apulienne, chasse, guerre, Pan, panique.
Télécharger l'article complet au format PDF