Accueil

Wild boar - age at death estimates : the relevance of new modern data for archaeological skeletal material. 2. shaft growth in length and breadth. Archeological application

J.-.D. VIGNE, A. BRIDAULT & M.-P. HORARD-HERBIN

en Anthropozoologica 31 - Pages 19-28

Publié le 01 décembre 2000

Nouveau référentiel actuel pour la détermination de l'âge squelettique chez le sanglier (Sus scrofa L.). 2. Croissance des diaphyses en épaisseur et en longueur. Application archéologique

La collection de référence actuelle présentée par Bridault et al. (ce volume) est ici utilisée pour tester une méthode de détermination de l'âge des sangliers fondée sur la croissance des longueurs et largeurs diaphysaires. Jusqu'à 10 mois environ, on observe une bonne corrélation avec l'âge pour les 18 mesures examinées. Quatre d'entre elles seulement (GL d radius et fémur, SLC scapula et KD humerus) pourraient être utilisées au delà, jusque vers 2 ans. Il n'est pas possible de proposer une modélisation mathématique de la croissance de chacune des mesures, la collection étant pour l'instant insuffisamment documentée pour les âges inférieures à 6 mois. Bien que préliminaires, ces résultats sont ensuite appliqués aux restes de sangliers du site mésolithique de Noyen-sur-Seine (Seine-et-Marne), qui ne comporte pas de dents. On accède à une détermination précise de la structure d'âge, qui suggère que là où les actions de chasse étaient collectives, se sont déroulées dans un temps très court et visaient des groupes de femelles suitées. Cette application archéologique confirme que la méthode de détermination des âges par la mensuration des os ne peut guère s'appliquer au delà de 10-12 mois, mais aussi qu'elle est beaucoup plus précise et performante que l'utilisation des âges d'épiphysation.
Mots-clés :
Sanglier (Sus scrofa), Détermination de l’âge, Croissance squelettique, Ostéométrie, Mésolithique.
Télécharger l'article complet au format PDF