Accueil

Discrimination des genres ovis et capra a l'aide des prémolaires inférieures 3 et 4 et interprétation des âges d'abattage : l'exemple de Dikili Tash (Grèce)

D. HELMER

fr Anthropozoologica 31 - Pages 29-38

Publié le 01 décembre 2000

Les courbes d'abattage des petits ruminants domestiques obtenues à partir de l'étude de l'usure dentaire ne sont qu'un palimpseste de deux courbes : celles des ovins et celle des caprins. Jusqu'à présent, les travaux de Payne sur les dents inférieures permettaient de discriminer les deux espèces et de mettre notamment, en évidence pour chacune un type d'exploitation du lait : celui où l'on abat les jeunes encore au pis. Malheureusement ce type n'est pas majoritaire (le plus courant est celui où l'on empêche simplement les jeunes d'avoir accès au pis une bonne partie de la journée et où l'on abat les brebis lorsque la production de lait décroît fortement), d'autre part il était impossible de savoir si les moutons et/ou les chèvres étaient exploitées pour leur toison. L'étude de 40 mandibules d'Ovis et de Capra ont permit de différencier les deux espèces à l'aide de leurs prémolaires inférieures P3 et P4. Ainsi en rajoutant les déciduales il est possible d'aborder séparément les exploitations des chèvres et celles des moutons. Un exemple pratique est donné : celui des petits ruminants domestiques de Dikili Tash (Macédoine - Grèce).
Mots-clés :
Caprinés, prémolaires inférieures, exploitation, produits secondaires, lait, viande, toisons, Grèce, Dikili Tash.
Télécharger l'article complet au format PDF