Accueil

Mortality models and milking: problems of uniformitarianism, optimality and equifinality reconsidered

Paul HALSTEAD

en Anthropozoologica 27 - Pages 3-20

Publié le 01 décembre 1998

Modèles d’abattage et traite laitière : reconsidération des questions d’actualisme, d’optimisation et d’ambiguité

L’utilisation des modèles d’abattage dans la détermination archéozoologique des finalités de l’élevage, notamment en ce qui concerne la traite laitière, a fait l’objet de trois types de critiques: (1) les formes primitives d’animaux domestiques ne délivrant pas de lait en l’absence des petits, l’abattage des très jeunes, diagnostique du “modèle lait”, inhibe la lactation; les anciens éleveurs ne recherchent pas la production exclusive d’un produit, mais élèvent également pour la viande les jeunes issus des femelles laitières; (3) des structures d’abattage proches de celles du “modèle lait” peuvent tout aussi bien résulter de biais d’échantillonnage (dépôt local d’ossements de jeunes animaux) ou bien d’une forte mortalité juvénile. Ces questions d’actualisme, d’optimisation et d’ambiguité sont tour à tour examinées. (1) uniformitarisme: l’auteur avance que les bovins, les moutons et les chèvres sont “pré-adaptés” à la traite, et que les difficultés de lactation dépendent des conditions de l’élevage (nutrition, hébergement) et peuvent être résolues de diffèrentes manières. (2) optimisation: la stratégie d’abattage des éleveurs Grecs modernes, spécialisés dans la production laitière de marché, est conforme aux prédictions optimisées. (3) ambiguité: les modalités d’accumulation des assemblages fauniques peuvent être reconstituées grâce aux analyses comparatives intra- et intersites. L’auteur conclut que, bien que les modèles d’abattage rendent compte de systèmes d’exploitation plus potentiels qu’effectifs et que la traite laitière puisse aboutir à différents schemas d’abattage, seuls les profils proches du “modèle lait” peuvent être considerées commes des témoignages en faveur de l’exploitation laitière intensive.

Mots-clés :

Archéozoologie, production laitière, traite, modèles d’abattage.

Télécharger l'article complet au format PDF