Accueil

Evidence for processing of flatfish ar Raversijde, a late medieval coastal site in Belgium

Wim VAN NEER & Marnix PIETERS

en Anthropozoologica 25-26 - Pages 579-586

Publié le 01 juin 1998

La préparation de poissons plats à Raversijde, site côtier du bas Moyen Âge en Belgique

Les vestiges de nombreuses habitations et structures associées d'un village côtier du xve siècle ont été découverts à Raversijde, en Belgique. La faune, extrêmement bien préservée, est présente un peu partout sur le site, à l'intérieur et à l'extérieur des habitations, dans des fosses, des fossés, etc. Une fosse remplie de déchets organiques et inorganiques comportait près de la surface une fine couche à forte concentration de restes de poissons. Ceux-ci appartenaient presque exclusivement à la plie (Pleuronectes platessa), alors que les autres assemblages fauniques du site se composaient d'une grande variété d'espèces de poissons. Des milliers de restes de plies, représentant environ 130 individus, ont été étudiés et ont montré que les squelettes étaient incomplets. Le dépôt n'était composé que des éléments du crâne et de la queue, ainsi que du contenu de l'estomac (coquilles de Donax vittatus); des traces de découpe apparaissent fréquemment à l'arrière de la tête et près de la nageoire caudale. La forte concentration de ces restes et l'absence d'autres restes fauniques ou d'objets archéologiques indiquent un dépôt en une seule phase. Nous pensons que ces ossements de poisson constituent les déchets de la préparation de plies. La reconstitution de la taille indique que la majorité des poissons mesure entre 30 et 40 cm de longueur totale. Nous n'avons pas pu déterminer si les poissons ont été consommés quelque part sur le site, ou s'ils ont subi une préparation
plus avancée en vue d'une consommation ultérieure et d'une exportation vers l'intérieur du pays.

Mots-clés :

Archéozoologie, poisson, découpe, Moyen Âge

Télécharger l'article complet au format PDF