Accueil

Magnetic resonance imaging in the study of spavin in recent and subfossil cattle

László BARTOSIEWICZ, Roger DEMEURE, Isabelle MOTTET, Wim VAN NEER & An LENTACKER

en Anthropozoologica 25-26 - Pages 57-60

Publié le 01 juin 1998

Imagerie par résonance magnétique nucléaire pour l'étude de l'ankylose dans des os de bovins récents et subfossiles

Le phénomène d’ankylose sur les tarsiens et métatarsiens de boeuf dépend de certains paramètres (poids, âge et travail). Il peut être considéré comme caractéristique des bêtes de somme. Cet article présente des résultats d'imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM) pour l'étude de l'ankylose. Pour réaliser des images par la technique IRM appliquée aux noyaux d'hydrogène de l'échantillon analysé, deux contraintes majeures existent : l'échantillon doit posséder des noyaux d'hydrogène, et son temps de relaxation spin-spin T2 doit être suffisamment long pour permettre la détection du signal RMN. Nous avons réalisé des images négatives de la matrice osseuse en saturant ses cavités par un fluide dont le paramètre T2 est plus favorable. Une autre limitation est la présence de substances paramagnétiques ou ferromagnétiques. Ces dernières raccourcissent de façon drastique la valeur du T2 et génèrent des gradients locaux de champ magnétique.

Mots-clés :

Imagerie par résonance magnétique nucléaire, ankylose, bêtes de somme.

Télécharger l'article complet au format PDF