Accueil

Pour une archéozoologie de la maisonnée : espaces des déchets et modes de subsistance d'une communauté villageoise alpine du 1er âge du fer (Brig-Blis/Waldmatte, Valais, Suisse) : essai critique et résultats préliminaires

Hassan SIDI MAAMAR & Pierre-Alain GILLIOZ

fr Anthropozoologica 21 - Pages 171-187

Publié le 01 novembre 1995

L'élaboration des interprétations propres à l'archéozoologie de la maisonnée exige la connaissance préalable de la durée d'occupation d'un site, de la gestion spatiale des déchets et des informations paléo-économiques. Dans cette optique, nous aborderons successivement les modes de rejet des ossements de caprines à l'échelle spatiale (intra-site), en tenant compte des contraintes taphonomiques, de l'analyse spatiale globale et d'une segmentation de la carcasse de l'animal fondée sur un schéma de découpe observé en contexte ethnographique. Les informations d'ordre paléo-économique (poids de viande et abats) des différents taxons de la phase d'occupation I.3 seront utilisées de manière spéculative, en simulant quelques possibilités d'interprétation faisant appel à des données historiques et démographiques. Cette tentative d'approche sera suivie d'un essai critique envers les différents paramètres utilisés, afin de préciser les limites de l'interprétation et les implications de différents ordres qu'introduit ce type d'exercice dans la mise en place d'une archéozoologie de la maisonnée et ses répercussions dans un domaine plus vaste qui est celui de l'archéologie alimentaire.

Mots-clés :

Archéozoologie de la maisonnée, Archéologie alimentaire, Simulations, Analyse spatiale, Réflexion critique.

Télécharger l'article complet au format PDF