Accueil

Chasseurs magdaléniens et rennes en bassin de l’Aude : analyse préliminaire

Laure FONTANA

fr Anthropozoologica 21 - Pages 147-156

Publié le 01 novembre 1995

Cet article est une contribution au réexamen d'une problématique ancienne : les migrations de rennes ont-elles existé au Paléolithique supérieur et dans quelle mesure ont-elles conditionné les déplacements humains ? Quelles ont été les conséquences de ce choix sur le type de subsistance et d'habitat ? À la fin du Paléolithique supérieur, le Renne occupe une place importante dans l'alimentation de certains groupes magdaléniens. L'étude de la saisonnalité de sa chasse est indispensable afin de mettre en évidence l'étendue de ses migrations à la fin du Paléolithique supérieur, et le comportement de subsistance de l'Homme face à la mobilité de ce cervidé. Cette problématique ancienne est réexaminée à partir de l'étude archéozoologique de trois sites magdaléniens du Bassin de l'Aude (Tournai, Canecaude et Gazel). Elle met en évidence une chasse saisonnière au Renne durant l'hiver et le début du printemps, ceci sur les trois sites. La comparaison avec des sites magdaléniens pyrénéens montre une situation bien différente : des chasses au Renne à différentes périodes de l'année, selon les sites et parfois sur un même site. Ces résultats tendent donc à prouver que l'étendue des migrations de rennes était beaucoup plus réduite à la fin du Paléolithique qu'aujourd'hui. Mais ils ne permettent pas encore de savoir si l'Homme a suivi son gibier ou s'il a choisi un autre type de subsistance. L'examen des spectres fauniques des sites pyrénéens répond à cette question en montrant que la spécialisation de la chasse (au Renne) n'est observable qu'au Magdalénien supérieur. L'étude du statut alimentaire (complémentaire ? saisonnier ?) des autres espèces chassées s'impose donc afin de mieux comprendre les stratégies de subsistance et leurs implications en termes de mobilité de l'habitat.

Mots-clés :

Renne, Migration, Saisonnalité, Subsistance, Magdalénien, Aude.

Télécharger l'article complet au format PDF