Accueil

De la chasse à l’élevage : problèmes d’interprétation en Sicile orientale

Pietro VILLARI

fr Anthropozoologica 17 - Pages 47-48

Publié le 01 novembre 1993

Ce travail prend en compte plus de 2600 ossements déterminés issus de 7 sites archéologiques de Epigravettien final et du Néolithique moyen, localisés principalement dans le sud de la Sicile orientale. L'analyse archéozoologique a mis en évidence que les associations de gisements épipaleolithiques montrent une nette prédominance du Cerf. En revanche, la différence avec les faunes des habitats de plein air du Néolithique moyen est remarquable. Ces dernières sont limitées seulement à cinq espèces domestiques (Bœuf, Chèvre, Mouton Porc, Chien) et on constate une extrême rareté des espèces sauvages. Sans s'opposer à l'éventualité de domestications locales (Bœuf, Porc), l'auteur renforce la composante diffusioniste des conceptions actuelles sur l'arrivée de l'élevage des Caprines et du Chien en Méditerranée occidentale.

Mots-clés :

Sicile orientale, Epigravettien, Néolithique, Mammifères domestiques et sauvages.

Télécharger l'article complet au format PDF