Accueil

Reciprocity and redistribution in Kalasha prestige feasts

Peter PARKES

en Anthropozoologica 16 - Pages 37-46

Publié le 01 octobre 1992

Réciprocité et redistribution lors des fêtes de prestige Kalasha

Les Kalasha ("Kalash Kafirs") sont les derniers peuples non-islamiques des montagnes de l'Hindou Kush du nord du Pakistan. L'élevage de la Chèvre joue un rôle important dans l'économie agro-pastorale de subsistance des Kalasha, largement renforcé par les fêtes sacrificielles de prestige. Les lignes qui suivent examinent l'articulation de ces fêtes avec le pouvoir politique et la stratification sociale. Elles s'inscrivent dans le courant des débats actuels sur les relations de l'économie politique et des échanges cérémoniels. L'examen de la gestion pastorale des troupeaux de chèvres Kalasha en relation avec les fêtes de prestige indique que le sacrifice périodique de boucs est une nécessité pour maintenir un troupeau exceptionnellement grand, situation qui apparaît au point culminant du cycle de développement des maisonnées. Ainsi, les fêtes servent à légitimer une forme minimale de différenciation sociale et politique, exprimée dans un système de "patriarchie " festif, dont le symbolisme cérémoniel de hiérarchie royale vient à l’encontre d'un régime de subsistance par ailleurs égalitaire.

Mots-clés :

Pastoralisme, Chèvre, Festivités, Hindou Kush.

Télécharger l'article complet au format PDF