Accueil

Deer on the move: relocation of stock between game parks in the sixteenth and seventeenth centuries

Arthur MACGREGOR

en Anthropozoologica 16 - Pages 167-180

Publié le 01 octobre 1992

Les transferts de cervidés entre les parcs à gibier durant les seizième et dix-septième siècles

Un nombre considérable de documents datant de la période située entre 1500 et 1688, conservés en Écosse et en Angleterre, montrent que des cervidés (cerfs et daims) étaient régulièrement transférés de leur habitat originel vers d'autres lieux (ceux-ci étant sans exception des parcs à gibier). Cela était fait en général pour la chasse mais parfois avec l’intention d'améliorer sur le long terme la qualité du gibier local. Quelques uns de ces troupeaux, qui comptaient plusieurs centaines d'animaux, parcouraient des distances de 200 km ou plus. À partir du début du XVIIe siècle, le gibier était enrichi par des importations du Continent et d'Irlande. Les sources sur lesquelles se fondent les assertions de l'auteur sont, en grande partie, des factures, des mandats et des lettres qui circulaient jadis dans les ménages des cours royales d'Écosse et d'Angleterre. Des informations concernant les modalités de ce transport peuvent également être déduites. À la suite des grands dommages subis par les parcs royaux pendant la Guerre Civile, Charles II a encore pris des mesures compensatoires de déplacement de cervidés. Mais, comme ni Charles II ni ses successeurs n'avaient hérité la passion pour la chasse qui avait poussé les rois précédents à réaliser les transferts de cervidés en grand nombre, la pratique s'est perdue peu à peu.

Mots-clés :

Cervidés, Chasse, Transfert, XVI-XVIIe siècles.

Télécharger l'article complet au format PDF