Accueil

Genetic affinities and biogeography of putative Levantine-endemic seaweed Treptacantha rayssiae (Ramon) M.Mulas, J.Neiva & Á.Israel, comb. nov. (Phaeophyceae)

Martina MULAS, João NEIVA, Sofia S. SADOGURSKA, Enric BALLESTEROS, Ester Á. SERRÃO, Gil RILOV & Álvaro ISRAEL

en Cryptogamie, Algologie 41 (10) - Pages 91-103

Publié le 16 septembre 2020

Affinités génétiques et biogéographie du peigne d’algues marines Levantine-endémique Treptacantha ­rayssiae (Ramon) M.Mulas, J.Neiva et Á.Israel, comb. nov. (Phaeophyceae)

Les forêts de Cystoseira sensu lato (Ochrophyta) sont d’importantes formes d’habitat dans la mer Méditerranée, mais elles ont surtout été étudiées dans le bassin occidental où de nombreuses espèces sont en déclin. Dans le bassin oriental, où moins d’espèces sont présentes, Cystoseira rayssiae Ramon a été décrite en l’an 2000 comme une espèce endémique sur la base des caractéristiques morphologiques d’échantillons d’herbiers prélevés sur la côte israélienne. Aucune autre enquête n’a été menée sur cette espèce particulière depuis, mais récemment, elle a été enregistrée dans le Liban contigu et en dehors de la Méditerranée. Notre travail visait à confirmer la validité taxonomique et la nature endémique de cette espèce, y compris sa position parmi les genres Cystoseira sensu stricto, Carpodesmia Greville et Treptacantha Kützing récemment divisés, en séquençant le gène mitochondrial COI et en examinant les caractéristiques morphologiques dans des ­échantillons provenant de trois sites différents dans le nord d’Israël. Malgré une plasticité morpho­logique considérable, les analyses moléculaires ont révélé une seule et unique séquence COI. Les ­analyses phylogénétiques montrent que Cystoseira rayssiae appartient au genre ressuscité Treptacantha et, par conséquent, la nouvelle combinaison Treptacantha rayssiae (Ramon) M.Mulas, J.Neiva & Á.Israel, comb. nov., est proposée. endémie levantine. D’intrigants rapports extra-méditerranéens provenant de la mer Rouge et du golfe Persique sont probablement des erreurs de reconnaissance plutôt que le reflet d’une distribution disjointe ou d’une invasion récente.


Mots-clés :

Algues brunes, Cystoseira rayssiae, COI, assemblages de rivages rocheux, Israël, mer Méditerranée, combinaison nouvelle

Télécharger l'article complet au format PDF