Accueil

Nomenclature des genres néo-calédoniens Arthroclianthus Baill. et Nephrodesmus Schindl. (Fabaceae-Desmodieae)

Hervé VANDROT

fr Adansonia 40 (8) - Pages 103-129

Publié le 02 juillet 2018

La flore vasculaire néo-calédonienne se caractérise par une grande richesse phanérogamique avec plus de 3000 espèces pour un taux d’endémisme spécifique dépassant les 75 %. Seulement 65 % des espèces actuellement décrites ont fait l’objet d’une révision récente, postérieure à 1967. Les Fabaceae ne font pas exception puisque seule la sous-famille des Mimosoideae (ex Mimosaceae) a été révisée en 1983. Depuis, seules quelques espèces de Fabaceae ont été décrites. La majorité des genres de Papilionoideae de Nouvelle-Calédonie possèdent moins de cinq espèces et seulement deux genres sont endémiques de l’archipel : Nephrodesmus Schindl. et Arthroclianthus Baill., situés dans la tribu des Desmodieae, et possédant respectivement six et 19 espèces. La seule mono­graphie d’Arthroclianthus remonte à plus d’un siècle et la dernière espèce décrite au sein de chacun de ces deux genres remonte à plus de 80 ans. Actuellement, l’identification des espèces s’avère délicate en raison de confusions taxonomiques. Dans le but d’améliorer la connaissance botanique des Papilionoideae de Nouvelle-Calédonie, une clarification nomenclaturale et taxonomique d’Arthroclianthus et Nephrodesmus est ici proposée. Cet article constitue ainsi la première étape de la révision de ces genres. Nous réduisons à 12 le nombre d’espèces d’Arthroclianthus, suite à la mise en synonymie de six taxons et l’exclusion d’une espèce, et à quatre le nombre d’espèces de Nephrodesmus. Le genre Nephrodesmus est typifié. Trois lectotypifications spécifiques sont effectuées pour le genre Nephrodesmus et neuf pour Arthroclianthus.

Mots-clés :

Nouvelle-Calédonie, nomenclature, Fabaceae- Papilionoideae, synonymes nouveaux, lectotypifications

Télécharger l'article complet au format PDF