Accueil

Floral anatomy of Pseudartabotrys Pellegrin (Annonaceae), a monospecific genus endemic to Gabon

Thierry DEROIN & Ehoarn BIDAULT

en Adansonia 39 (2) - Pages 111-123

Publié le 29 décembre 2017

Anatomie florale de Pseudartabotrys Pellegrin (Annonaceae), un genre monospécifique endémique du Gabon

L’anatomie florale du genre gabonais monotypique Pseudartabotrys Pellegrin a été étudiée, afin de parvenir à une meilleure compréhension de l’apparition de la pseudosyncarpie et du contexte morphologique associé. La vascularisation du réceptacle est médiocrement avancée, avec un système cortical partiel, beaucoup moins étendu que celui des Annona L. L’histologie de l’anthère est complexe, avec un épais sclérenchyme d’origine hypodermique sur la face abaxiale, rappelant celui précédemment vu chez Uvaria scabrida Oliver, dont le fruit évoque d’assez près un pseudosyncarpe. L’anthotaxie du gynécée, les carpelles 1(2)-ovulés et le compitum externe formé par un capuchon muqueux préparent le fruit pseudosyncarpique réalisé à maturité. Les vascularisations de l’androcée et du gynécée sont libres et à la fois trimères et pentamères, selon la condition probablement ancestrale dans les Magnoliales. Un type de corps nourriciers, nouveau pour les Annonaceae, est reconnu et brièvement décrit à la base concave adaxiale des pétales internes, il est d’origine épidermique, avec une trame lipidique alvéolaire et sans lien direct avec la nervation. Nous soulignons l’intérêt d’une approche classique de taxons endémiques, parfois menacés, qui se révèlent souvent cruciaux dans la compréhension d’une phylogénie, tant par les résultats primaires obtenus, que par les recherches de terrain et les expériences futures qu’ils inspirent, en regard de taxons plus largement répartis.

Mots-clés :

Anatomie florale, Annonaceae, clade Duguetia, corps nourriciers, pseudosyncarpie, système vasculaire cortical

Télécharger l'article complet au format PDF