Accueil

Une collection de référence : l'herbier de Jean-Henri Fabre

Anne-Marie SLÉZEC, Gérard AYMONIN, Cécile AUPIC, Sabine COMTET-ANDRIAMANJATOARIVO & Jean-Christophe GROUARD

fr Adansonia 32 (1) - Pages 7-29

Publié le 25 juin 2010

Le domaine de Jean-Henri Fabre (1823-1915) à Sérignan-du-Comtat (Vaucluse, France) est la propriété du Muséum national d’Histoire naturelle depuis 1922. Dès 2000, ce lieu a fait l’objet d’une rénovation partielle des bâtiments et d’une sauvegarde complète des collections laissées par le savant, dont un important herbier peu connu. La flore française y est bien représentée par les phanérogames, avec une spécificité pour le Vaucluse, la Corse et les Hautes-Alpes. La collection de cryptogames (algues, lichens, mousses et champignons) complète et renforce l’intérêt scientifique de l’ensemble. L’outil informatique via la base de données SONNERAT permet désormais le classement systématique, la consultation et l’extraction aisée des données concernant les 10 010 échantillons de phanérogames. Cet herbier, dans lequel quatre isosyntypes ont été découverts, auxquels s’ajoutent 103 spécimens de référence repérés pour les champignons, a rejoint la collection nationale mais reste installé à l’Harmas à Sérignan.

Mots-clés :

Jean-Henri Fabre, John Stuart Mill, herbier, phanérogames, flore française, informatisation, SONNERAT, collections

Télécharger l'article complet au format PDF