Accueil

Floral anatomy of Magnolia decidua (Q.Y.Zheng) V.S.Kumar (Magnoliaceae): recognition of a partial pentamery

Thierry DEROIN

en Adansonia 32 (1) - Pages 39-55

Publié le 25 juin 2010

Anatomie florale Magnolia decidua (Q.Y.Zheng) V.S.Kumar (Magnoliaceae) : reconnaissance d’une pentamérie partielle

L’anatomie florale de l’espèce endémique chinoise Magnolia decidua a été étudiée, afin de préciser ses affinités discutées à l’intérieur des Magnoliacées. Le fait le plus marquant est le changement de mérie dans la fleur, bien démontré par la vascularisation, les trois verticilles périanthaires étant le plus souvent pentamères, tandis que le gynécée peut être interprété comme trimère. L’androcée, de façon remarquable, montre une situation intermédiaire, où les étamines sont irriguées par 15 troncs vasculaires, selon un modèle rappelant celui précédemment décrit chez Meiocarpidium Engl. & Diels (Annonaceae), avec deux étages de 15 troncs chacun. La pentamérie périanthaire, l’absence presque complète de sclérenchyme à l’anthèse, ainsi que la séparation nette des vascularisations des pièces périanthaires et sexuées, caractérise sans aucun doute cette espèce de toutes les autres Magnoliaceae connues, même si ses affinités avec Magnolia sect. Manglietia apparaissent évidentes par la structure des étamines et des carpelles. La signification de cette pentamérie tout à fait inattendue – assez comparable à celle de Pentastemona Steen. dans les Monocotylédones – est brièvement discutée. L’intérêt de l’anatomie vasculaire florale est une nouvelle fois souligné, comme donnée complémentaire – mais essentielle – aux approches phyllotaxiques et ontogénétiques classiques.

Mots-clés :

Magnoliaceae, Magnolia, Manglietia, Sinomanglietia, systèmes vasculaires corticaux, anatomie florale, mérie, pentamérie

Télécharger l'article complet au format PDF