Accueil

Révision synoptique du genre Lastreopsis Ching (Dryopteridaceae) à Madagascar

France RAKOTONDRAINIBE & Frédéric TRONCHET

fr Adansonia 31 (1) - Pages 7-24

Publié le 26 juin 2009

Cet article présente une révision synoptique du genre Lastreopsis Ching (Dryopteridaceae) à Madagascar. Sept espèces sont reconnues. Une nouvelle clé de détermination et des cartes de distribution originales sont proposées. La présence de L. barteriana (Hook.) Tardieu, espèce africaine, est mentionnée pour la première fois à Madagascar. Trois espèces sont nouvelles pour la science : 1) L. coriaceosquamata Rakotondr. est affine de L. boivinii (Baker) Tardieu mais s’en distingue par la morphologie des écailles du rhizome et de la base du pétiole qui sont brun-noir, coriaces, planes et appliquées ; 2) L. manongarivensis Rakotondr. se reconnaît aisément à son rhizome dressé couvert d’écailles rousses et membraneuses ; et 3) L. fidelei Rakotondr. possède des sores médians comme chez L. currorii (Mett. ex Kuhn) Tindale mais s’en distingue par des frondes non gemmifères, des pennes médianes 1-penné-pinnatifides et des indusies à marge entière. Deux espèces africaines, L. currorii et L. subsimilis (Hook.) Tindale, dont les représentants malgaches cités dans la bibliographie diffèrent nettement des spécimens types de chacune de ces espèces, ne sont pas reconnues à Madagascar. Lastreopsis hornei (Baker) Tindale dont le spécimen type des Seychelles est fragmentaire reçoit le statut d’espèce « insuffisamment connue » et n’est pas non plus reconnu à Madagascar. Enfin, un lectotype est désigné pour Nephrodium granulosum Baker, synonyme de L. boivinii.
Mots-clés :
Pteridophyta, Dryopteridaceae, Lastreopsis, Madagascar, espèces nouvelles, lectotypification
Télécharger l'article complet au format PDF