Accueil

Les Rubiaceae émergentes de la canopée endémiques de l'archipel des Comores : affinités floristiques dans l'océan Indien et taxonomie

Arnaud MOULY

fr Adansonia 31 (1) - Pages 197-206

Publié le 26 juin 2009

L’archipel des Comores est riche en espèces de la famille des Rubiaceae, mais cette famille comprend seulement trois arbres émergeant de la canopée forestière humide. La première espèce, Gyrostipula comorensis Homolle ex J.-F.Leroy, de la tribu des Naucleeae, connue à la Grande Comore et à Mohéli voit sa distribution élargie à Anjouan, devenant une espèce endémique de l’Union des Comores dans sa totalité. Une description amendée est proposée, d’après des récoltes récentes. Les deux autres espèces, de la tribu des Vanguerieae, sont endémiques de Mayotte et placées dans les genres Peponidium et Pyrostria. Peponidium ovato-oblongum (K.Schum.) Mouly, nouvellement combiné ici, avait préalablement été placé sous Psychotria avec doute, alors qu’un nom postérieur, Peponidium comorense placé ici en synonymie, a également été publié. Pyrostria heliconioides Mouly, nouvellement décrit, porte des inflorescences spathiformes tout à fait remarquables dans le genre. Ces trois espèces restreintes à l’archipel possèdent ostensiblement des affinités avec les Rubiaceae malgaches.
Mots-clés :
Rubiaceae, Vanguerieae, Gyrostipula, Naucleeae, Peponidium, Pyrostria, arbres émergents, endémisme, Comores, Madagascar, espèce nouvelle
Télécharger l'article complet au format PDF