Home

The effects of sedentism on the exploitation of the environment in the Southern Levant

Eitan TCHERNOV

en Anthropozoologica HS (1) - Pages 137-159

Published on 01 September 1993

Les implantations sédentaires et les communautés agricoles du Levant méridional se sont développées à partir de sociétés de chasseurs-cueilleurs épipaléolithiques. Les changements sociaux et économiques liés au passage de la prédation à la production se font jour avec l'apparition de la culture natoufienne : sédentarité, récolte intensive de céréales sauvages et mise en réserve. Toute diminution de la mobilité des groupes humains, à une époque ou un endroit donnés, se traduit dans les assemblages archéologiques par une modification du niveau trophique (comportements plus omnivores et élargissement du spectre des matières consommées). Le mode alimentaire ne peut être compris qu'à la lumière de la transformation ponctuelle de petite communautés humaines mobiles en sociétés plus complexes et structurées. Les principales conséquences sur le long terme sont : 1. le mode de subsistance devient plus restrictif en raison de la nécessité qu'ont les communautés sédentaires  d'exploiter leurs ressources dans une aire géographique limitée ; les groupes humains ont alors un mode d'utilisation plus spécialisé des paramètres biotiques, ce qui provoque une diversification du spectre des restes animaux, parmi lesquels on trouve de petits et micromammifères, des oiseaux, des reptiles, des poissons et des grands pulmonés; 2. l'un des phénomènes les plus intéressants qui résultent des occupations natoufiennes au Levant méridional est la brusque apparition des espèces commensales aux environs des habitats ; la disponibilité permanente de nourriture ou d'abris attire des populations de certaines espèces anthropophiles ; la faible diversité zoologique diminue la compétition interspécifique ; les environnements commensaux créent des isolats qui favorisent la spéciation in situ (Mus domesticus, Passer domesticus, Canis familiaris, qui sont parmi les plus anciens commensaux connus) ; 3. les plus anciennes preuves de modification génétique de populations naturelles par le choix des sexes lors de la chasse (Gazella gazella, Bovidae) ont été observées dans des sites natoufiens localisés à l'étage méditerranéen du Levant méridional. Cet abattage très sélectif a provoqué une sensible diminution allométrique de la taille, qui peut s'expliquer par une longue pression anthropique dans une aire géographique relativement limitée.

Download full article in PDF format